Mendel Art Gallery

» English

Musée Virtuel Canada Virtual Museum Canada
QU'APPELLE le Passé le Présent l'Avenir  
Histoires de deux vallées Contes du San Les jeunes gens de la Vallée Circuit virtuel Edward Poitras Contes du San
Contes
 
du San
''
''

Cette réintégration est composée de contes, photographies et de souvenirs rassemblés de patients, gardes malades, étudiants, artistes, instructeurs et musiciens. Tous ceux-çi ont passé du temps à Fort San, soit dans le temps de construction comme sanatorium de tuberculose où dans le temps de son établissement comme École des Beaux Arts.

Fort San: la vie et le souffle

Le Sanatorium de Fort San est le premier centre de soins qu’on a construit en Saskatchewan pour combattre cette maladie contagieuse qu’est la tuberculose.

Fort San: la vie artistique

Dans les années cinquante, la Saskatchewan est une province en pleine expansion économique. Le boom économique de l’après-guerre entraîne la prospérité de la classe moyenne. Celle-ci devient friande de loisirs.

Fort San et Echo Valley: ses visiteurs

En raison de son importance historique au Canada, Fort San, le dernier sanatorium de Saskatchewan encore debout, continue d’accueillir des visiteurs. C’est maintenant un centre de congrès, le Echo Valley Conference Centre.

Pancarte routière : Sanatorium  Ralentissez Durant la première moitié du 20ième siècle, le peuple canadien vivait dans la peur que la tuberculose où la consomption deviendrait une épidémie dévastatrice. Niché dans les côtes sur 230 hectares de terre étendus dans la Vallée Qu’appelle, le sanatorium de Fort Qu’appelle fut ériger pour prendre soin de nombreux gens de la Saskatchewan qui avaient contracté la maladie. En 1917 le Fort San fut officiellement ouvert avec sa propre source d’énergie, des étables, une porcherie, une ferme d’élevage de volailles, ainsi qu’un jardin de cinq hectares. À son apogée, le Fort San logeait 358 patients. Une communauté pleine de vie émergea avec beaucoups d’activités de club de théâtre, d’orchestre de jazz, et d’émissions de radio. À cause des efforts louables de la Société Contre la Tuberculose, le nombre de cas de tuberculose déclina progressivement et la nécéssité du sanatorium fuit réduite dans les années soixantes.

Des résidents du pavillon n° 36 En 1967 le Conseil des Arts de la Saskatchewan a reçu une subvention pour l’utilisation d’une partie du complexe de Fort San comme l’ École des Beaux Arts. Les services médicaux du complexe furent terminé en 1972. Ensuite le Fort San a fourni le logement à des milliers d’ étudiants durant les mois d’été à l’École des Beaux Arts. On y offrait des cours d’ orchestre, de chorale, de pipes écossaises, de batterie, de danse, de céramique, d’art, d’écriture, de danses folkloriques, de ballet, de théâthe et de scénographie. Pendant les trois décennies de fonctionnement comme École des Beaux Arts à Fort San, beaucoups d’artistes célèbres en sortirent et un nombre incalculable d’amitiés se forgèrent.

La cafétéria du Centre Echo Valley L’héritage du Fort San se déroule toujours, aujourd’hui, dans une nouvelle configuration comme Centre de Conférence d’Echo Valley. Chaque été on entend le rire de jeunes qui résonne toujours lorsque Fort San devient un centre d’entraînement pour des centaines d’élèves officiers dans la marine.

Suivant: Fort San: la vie et le souffle »

''
'' '' ''